Reconstruction : Convention des Congolais de l'Etranger (CCE) apporte sa pierre à l’édifice

Convaincue de l’alternance avec l’arrivée d’Antoine-Félix Tshisekedi Tshilombo (Fatshi) à la magistrature suprême du Congo, la Convention des Congolais de l'Etranger, CCE en sigle, affiche sa détermination à accompagner le nouveau chef de l’Etat dans son action de terrain et croit en la consolidation du nouveau régime s’il répond, vite et concrètement, aux besoins primaires des Congolais. D’où le pari de la reconstruction du pays par la conscientisation au capitalisme populaire et la mobilisation spécifique de la diaspora congolaise. Réconcilier le nouveau pouvoir à Kinshasa avec la diaspora frondeuse, voilà la gageure, oh combien exaltante, que la CCE a tenté de relever avec un séminaire bien à la hauteur du défi : « Forum sur les opportunités d’investissements de la diaspora en République démocratique du Congo (RDC) ».

Forte d’au moins six membres, une délégation de la CCE a fait le déplacement de Kinshasa pour investir le Salon rouge du Ministère des Affaires étrangères dans la commune de la Gombe. Les assises se sont déroulées du 24 au 26 juillet 2019. Ci-dessus, un aperçu !