La CCE sollicite de la SADC le parrainage des Etats-généraux de la Société civile congolaise en vue de la transition citoyenne en RDC

 

CCE

 

 

Case postale 1542 CH - 1211 Genève 26

 

Genève, le 10 September 2018

 

Son Excellence Monsieur Hage Geingob

Président

Communauté de Développement d’Afrique Australe (SADC)

Sac privé 0095

BWA - 267 Gaborone

Republic of Botswana

Objet : Demande de parrainage

 

Son Excellence Monsieur le Président,

 

A l’instar d’autres dirigeants du même acabit, Joseph Kabila n’organisera des élections en République démocratique du Congo [RDC] que quand il aura des garanties de se maintenir au pouvoir. Au-delà d’autres considérations convergeant dans le même sens, l’intransigeance du président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille Nangaa, sur le recours absolu à la machine à voter, que d’aucuns qualifient de machine à tricher, est révélatrice, non seulement de l’état d’esprit du régime, mais également d’une stratégie bien intrigante destinée à assurer le glissement ; même au prix d’une dangereuse débâcle.

 

Si l’enjeu se déclame en alternance pacifique à la tête de l’Etat et que d’autres options existent, pourquoi se focaliser sur l’alternative la plus aggravante de la situation ? En effet, c’est depuis des décennies que la RDC traverse une crise politique aiguë. Elle s’est particulièrement empirée avec l’élection contestée de M. Kabila en 2006 et surtout en 2011. A la tête du Congo depuis 2001, M. Kabila a habilement étouffé le renouvellement électoral des divers mandats politiques. Le paroxysme étant atteint avec le report de la présidentielle de 2016, le chaos institutionnel machiavéliquement ourdi en appelle, face à l’extrême paupérisation du peuple, à sortir de la symbolique au profit des mesures plus coercitives à même d’amener le régime à intégrer aussi dans sa culture les valeurs universelles de la démocratie et de l’Etat de droit.

 

C’est dans cette perspective que plusieurs groupes congolais en appellent à une transition technique à l’issue des Etats généraux de toutes les forces vives de la nation pour refonder un nouveau pacte républicain et générer des institutions régaliennes légitimées à organiser des élections crédibles dans un climat apaisé et consensuel. Assurés de l’intérêt, que vous portez à la paix, au respect des droits humains, à la démocratie et à la stabilité politique en Afrique, nous sollicitons votre soutien à des actions concertées de la communauté internationale pour parrainer la tenue, en bonne et due forme, de ces assises refondatrices. Le bénéfice d’une audience nous permettrait de vous présenter en détails et de vives voix notre projet.

 

Conscients des attentes des uns et des autres en matière de paix et de stabilité politique pour exploiter enfin de manière durable les potentialités exceptionnelles du Congo, nous ne vous remercierons jamais assez de l’attention qu’il vous plaira de réserver à notre présente sollicitation et vous prions d’agréer, Son Excellence Monsieur le Président, l'expression de mes très respectueux sentiments.

 

Au nom de la Convention des Congolais de l’étranger (CCE),

 

Séverine TSHIMINI MBUYI
Présidente