Evoquer encore le glissement après la forfaiture de décembre 2016 ne peut que provoquer indignation, mépris et colère ! Ces propos irresponsables de Corneille Nangaa ne font que disqualifier davantage son mentor Joseph Kabila en personne.